S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
OBAMA EN AFRIQUE NOIRE

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » L'actualité » Actualité Internationale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
azizou


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2009
Messages: 78
Localisation: rabat

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 22:06 (2009)    Sujet du message: OBAMA EN AFRIQUE NOIRE Répondre en citant
Pour sa première visite en Afrique en tant que chef d'Etat, Barack Obama s’est rendu, le 11 juillet, au Ghana, l'une des rares démocraties du continent

En posant les pieds sur le tarmac de l’aéroport de Kokota, à Accra, la capitale du Ghana exemplaire à plusieurs titres, pour son premier voyage sur le continent de son père, le président Barack Obama n’ignorait pas le tsunami affectif qu’il a provoqué en Afrique. Un petit signe qui ne trompe pas : ces derniers temps, dans les rues africaines, les autocollants à l’effigie de Ben Laden et les slogans rageurs à sa gloire ont pâli, vieilli et ont vite été remplacés par ceux de Barack Obama, le fils prodigue du continent. Car, qu’il le veuille ou non, le fringant président des Etats-Unis est considéré par des millions d’Africains comme un de leurs, même si ces derniers savent aussi qu’il jouit d’une extraordinaire cote de sympathie ailleurs dans le monde.

Et, comme à son habitude il a fait preuve d’originalité, de perspicacité politique et de pédagogie. En choisissant de se rendre à Accra, il a donné d’emblée une prime à la démocratie car les Ghanéens, avides de changement, cités comme à la pointe du développement économique, ont élu un professeur de droit de 64 ans, John Atta-Mills, à la présidence, instaurant pacifiquement la deuxième transition démocratique sur le continent. C’est cette exception politique qu’est venu saluer le président américain. Ce faisant, il veut impulser un nouvel ordre politique sur le continent, encourageant les autres nations africaines à s’engager dans la voie de la démocratie, du droit et de la justice.

Autre période, autre tonalité. Avec sa manière fine et tonique, le président Obama fait entrer, cette fois, le champ politique africain dans l’âge adulte, en traçant une ligne droite dont les points de tension sont l’écoute attentive et empathique, d’une part, et la responsabilisation ferme et sans appel d’autre part. En rappelant l’évidence devant les parlementaires ghanéens, à savoir que l’avenir de l’Afrique appartient aux Africains eux-mêmes et que l’Occident ne peut pas être responsable de tout, il a mis les responsables politiques africains au pied du mur. Ces derniers ne peuvent pas le taxer de colonialiste ou de raciste comme ils savent si bien le faire lorsque leurs intérêts les poussent dans la voie de la culpabilisation et du chantage. “Il est facile de montrer les autres du doigt, de rejeter la faute sur les autres… Mais l’Occident n’est pas responsable de la destruction de l’économie zimbabwéenne au cours de la dernière décennie ou des guerres où on enrôle les enfants dans les rangs des combattants”, a-il déclaré récemment. Merci pour votre franchise, Président !

Subtilement, cette visite trace aussi une ligne de démarcation. Si le gagnant est le Ghana. Il y a au moins trois grands perdants sans mot dire de tous les autocrates africains (tels Robert Mugabe et Mamadou Tandja) qui n’espèrent plus grand-chose de Washington. Il y a d’abord le voisin nigérian, le pays le plus peuplé et le plus turbulent du continent pas encore engagé dans la voie de la démocratie. Il y a bien sûr le Kenya qui ne peut pas capitaliser seulement sur les attaches affectives. Il y a le géant sud-africain. Là, l’administration américaine semble jouer la montre et attendre ce que la présidence de Jacob Zuma augura de bon ou de mauvais. Le discours de la méthode obamien ne manque de poésie : “L’Afrique n’est pas la caricature qu’on en fait d’un continent en guerre. Mais les conflits font partie de la vie de trop d’Africains, avec la même constance que le soleil.”

Cette visite au Ghana a aussi des résonances historiques évidentes pour la communauté africaine-américaine, d’où la visite à Cape Coast, haut lieu de mémoire de la traite négrière, pour Barack Obama et Michelle, Malia et Sasha. C’est un pèlerinage, un retour aux racines. Un rappel de l’histoire de l’esclavage. Un lien fort entre l’Afrique et sa diaspora. Et ça, Barack Obama ne pouvait pas l’oublier. Le Ghana n’est-il pas la terre du rêve panafricain de Kwame Nkrumah ? La terre choyée par les entrepreneurs et les vedettes noirs américains, la terre enfin où repose pour l’éternité W.E.B. Dubois, le grand penseur de l’identité des Africains-Américains et de tous les autres fils et filles de la diaspora noire.
                                             COURRIER INTERNATIONAL.COM

_________________
bsr t l monde


Jeu 16 Juil - 22:06 (2009)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 22:06 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Jeu 16 Juil - 22:06 (2009)
Auteur Message
tursonov


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 1 309
Localisation: ena rabat

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 18:56 (2009)    Sujet du message: mesures concrètes ... Répondre en citant
tout ça c'est bien mais faut-il encore le traduire par des mesures concrètes en faveur du continent africain qui continue à souffrir de plusieurs problèmes : guerres civiles, famine, épidémies ...

_________________
chaque nouveau né signifie que dieu n'est pas désespéré des hommes


Dim 19 Juil - 18:56 (2009)
Yahoo Messenger MSN
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:48 (2016)    Sujet du message: OBAMA EN AFRIQUE NOIRE
Aujourd’hui à 19:48 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » Actualité Internationale

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield