S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
Théorie Classique et Nouvelle Théorie classique

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » le tronc commun » les matières du tronc commun » MACROECONOMIE » COURS et sujets relatifs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
anouar


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 39
Localisation: Rabat

MessagePosté le: Sam 20 Déc - 20:37 (2008)    Sujet du message: Théorie Classique et Nouvelle Théorie classique Répondre en citant
 
Théorie Classique
A. SMITH (1723-1790)

  D'origine écossaise, étudie à Glasgow puis Oxford, deux universités où il enseignera à son tour la logique, la philosophie morale en reliant très tôt éthique et économique.   

  Après la publication de la Théorie des Sentiments Moraux ( désormais TSM) en 1759, et de considérations sur la formation du langage en 1761, il abandonne l'université pour devenir precepteur, puis commissaire aux douanes en 1778.   
 

  Il publie en 1776, "Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations" et se consacre à la révision de ses écrits avant son décès en 1790. Plusieurs idées de la RDN sont déjà inscrites dans les notes de cours ( Lectures on Justice, Police, Revenue and Arms, prises en 1763 et publiées en 1896, edit. Cannan: Oxford).   
Au cours d'un voyage de deux ans en Europe ( 1764- 1766) , il rencontre Quesnay et Turgot à Paris et fréquente les grands salons parisiens.   
 
  C'est avec Smith que se termine la prise en compte directe des auteurs qui l'ont précédé. Pour la majorité des historiens la publication de la "Richesse des Nations" marque le passage d'une pensée pré-scientifique à une pensée scientifique.   Malheureusement, le cas de Smith permet- il d'illustrer une coupure dans le "Discours Economique", marquée par l'avènement d'idées originales ? On connait les jugements sévères de Marx et de Schumpeter à cet égard . 
  Marx ironise à propos de Smith: "A.Smith a fait aux richesses spirituelles l'application de son proverbe Ecossais : "Gagne petit, gagnera gros", et prend une peine mesquine à cacher les sources auxquelles il doit le peu, dont il a su, en vérité, tirer beaucoup. (in "Critique de l'Economie politique". Op. Cit I. P.430).  

  Certains passages de la "Richesse des Nations" sont littéralement copiés ; Le début du Livre I de la "Richesse des Nations" par exemple, n'est qu'un plagiat de Mandeville. Schumpeter est plus catégorique : "Le fait est qu'il n'y a pas, dans la "Richesse des Nations" sur le plan de l'analyse, une idée, un principe, une méthode qui ne soient, en 1776, entièrement nouveaux". (History of Economic Analysis, op. cit. p.474.475).   
La publication, en 1776, de "Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations" en fait le "père" de l'économie classique.  
 
    La base du raisonnement est une auto-régulation du marché par la concurrence. 
   A l'origine de la richesse des nations, se trouvent l'accumulation du capital et la division du travail. Celle-ci est un facteur important d'accroissement de la productivité et donc de croissance.  
   Chacun recherche son intérêt individuel, et la somme de chacune de ces tendances permet d'atteindre un optimum économique.   
 
    Les mécanismes de marché sont orchestrés par une "main invisible", qui permet à l'intérêt individuel et à l'intérêt général de se rejoindre. La concurrence oriente la production vers les produits les mieux adaptés à la demande des consommateurs solvables. Ensuite, les profits élevés attirent de nouveaux entrepreneurs qui feront baisser les prix.  
    Depuis Smith, la même idée marque l'analyse financière de l'Etat : celui-ci ne peut durablement dépenser plus qu'il n'a de recettes, sous peine de déclancher une inflation.  
 
    Sur le plan des international, et s'agissant d'un produit, lorsqu'un pays détient un "avantage absolu" sur un autre, il a intérêt à l'échanger.  

Nouvelle Théorie Classique

Cette nouvelle économie classique (NEC) est présentée par Lucas, Barro, Sargent et Wallace comme une radicalisation des thèses monétaristes : prix flexibles, économie à l'équilibre, chômage naturel, neutralité à long terme de la monnaie.

La NEC a pour ambition de montrer que :

- la monnaie est neutre, même à court terme, renouant ainsi avec la vision dichotomique stricte des classiques.
- Les politiques économiques conjoncturelles restent sans effets sur l'activité réelle, dès lors qu'elles sont anticipées par les agents.
- Les fluctuations cycliques sont la réponse optimale de l'économie à des chocs exogènes, ce qui ôte toute légitimité à l'intervention étatique.

La nouvelle école classique substitue à l'hypothèse des anticipations adaptatives celle des anticipations rationnelles, introduites par J.Muth dès 1961 et reprises par R.Lucas (Prix Nobel 1995) en 1972.

Les agents formulent des anticipations rationnelles dès lors qu'ils tirent parti de toute l'information disponible pour établir leurs prévisions ; en conséquence, les agents ne font pas d'erreurs systématiques de prévision, comme dans le cas des anticipations adaptatives. Les agents sont supposés connaître le "bon" modèle économique ( i.e néo-classique), et savent par exemple qu'un accroissement de la masse monétaire doit se traduire par une hausse équivalente du niveau général des prix.


Enfin, les nouveaux classiques reconsidèrent l'arbitrage inflation/chômage (courbe de Phillips) en s'appuyant sur l'hypothèse d'anticipations rationnelles. R.Barro montre qu'une politique de déficit budgétaire financée par l'emprunt reste sans effetsur l'activité économique (Théorème d'équivalence ou de Barro-Ricardo), dans la mesure où les agents ne sont pas victimes de l'illusion fiscale : ils anticipent la hausse des impôts destinée à rembourser l'emprunt, et les ménages constituent une épargne d'un montant équivalent à l'endettement public. La politique de relance par la consommation ne peut alors qu'être un échec.





Pris du site web : http://psteger.free.fr  


Sam 20 Déc - 20:37 (2008)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Sam 20 Déc - 20:37 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Sam 20 Déc - 20:37 (2008)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » COURS et sujets relatifs

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield