S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
Le surplus du consommateur

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » le tronc commun » les matières du tronc commun » la microéconomie » cours et sujets
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
anouar


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 39
Localisation: Rabat

MessagePosté le: Mer 3 Déc - 20:57 (2008)    Sujet du message: Le surplus du consommateur Répondre en citant
Dans ce chapitre, nous allons examiner une méthode permettant d'estimer l'utilité du consommateur à partir de l'observation du comportement de demande. Vous apprendrez comment mesurer la valeur qu'un consommateur accorde à un bien étant donné sa fonction de demande pour ce bien.
Le raisonnement est le suivant: le sommet de la courbe de demande mesure ce qu'un consommateur es prêt à payer pour la dernière unité de bien acheté, c'est-à-dire la disposition à payer pour l'unité marginale. Par conséquent la somme des dispositions à payer pour chaque unité donne la disposition totale à payer pour la consommation de ce bien.
Géométriquement, cette disposition totale à payer pour consommer une quantité de ce bien est représentée par l'aire située entre la courbe de demande et la droite horizontale correspondant aux quantités. Cette aire et appelée surplus brut du consommateur ou bénéfice total de la consommation du bien. Si le consommateur doit payer une somme pour obtenir ce bien (soit si le bien à un prix >0), en soustrayant cette somme au surplus brut, nous obtenons le surplus net du consommateur.
Quand la fonction d'utilité a une forme quasi-linéaire, u(x) + m, l'aire située sous la courbe de demande mesure u(x) et l'aire située sous la courbe de demande moins les dépenses pour les autres biens mesure u(x)+ m. Dans ce cas, le surplus du consommateur mesure exactement l'utilité et un changement dans le surplus du consommateur est une mesure monétaire d'un changement d'utilité.
Ce qui nous intéresse particulièrement dans ce chapitre, c'est surtout la variation du surplus du consommateur. Et nous verrons par après comment certaines mesures de politique économiques (notamment des taxes) affectent le surplus du consommateur et donc son utilité.
Pour ce chapitre, nous vous demandons de lire très attentivement les pages 259 à 275 du manuel de Varian.
Les points importants mis en évidence sont les suivants:
 Dans le cas d'un bien discret et d'une utilité quasi-linéaire, l'utilité associée à la consommation de n unités du bien discret correspond exactement à la somme des n premiers prix de réserve. Pour rappel: A mesure qu'on considère des prix de pus en plus faibles pour un bien, on finit par rencontrer un prix auquel le consommateur est indifférent entre le fait d'acheter ou non ce bien. C'est le prix de réserve. Si le prix continue à diminuer, il demandera davantage d'unités de ce bien.
Cette somme est le bénéfice brut découlant de la consommation du bien. Si nous soustrayons le montant dépensé pour acheter le bien, nous obtenons le surplus du consommateur.
La variation du surplus du consommateur correspondant à une variation de prix a une forme quasi trapézoïdale. Elle peut être interprétée comme la variation de l'utilité découlant de la variation du prix.
En règle générale, nous pouvons utiliser la variation compensatoire et la variation équivalente du revenu pour mesurer l'impact d'une variation de prix en termes monétaires.
La variation compensatoire est le montant de revenu supplémentaire qu'un consommateur doit recevoir aux nouveaux prix pour maintenir sa satisfaction au niveau atteint par les anciens prix; la variation équivalente est le montant qu'il est nécessaire d'enlever au revenu du consommateur dans la situation avec les anciens prix pour qu'il ait la même satisfaction qu'avec les nouveaux prix.
Si l'utilité est quasi-linéaire, la variation compensatoire, la variation équivalente et la variation du surplus du consommateur sont identiques. Même si l'utilité n'est pas quasi-linéaire, la variation du surplus du consommateur peut constituer une bonne approximation de l'impact de la variation du prix sur l'utilité d'un consommateur.
Dans le cas d'un comportement d'offre, nous pouvons définir un surplus du producteur qui mesure les bénéfices nets pour l'offreur découlant de la production d'une quantité donnée d'output.


Mer 3 Déc - 20:57 (2008)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Mer 3 Déc - 20:57 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Mer 3 Déc - 20:57 (2008)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » cours et sujets

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield