S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
Conjoncture en 2010:La croissance se situerait entre 3 et 4%

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » Futurs enarques » Préparation au concours d'entrée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ikram


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2009
Messages: 1 197
Localisation: neverland ;)

MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 10:36 (2010)    Sujet du message: Conjoncture en 2010:La croissance se situerait entre 3 et 4% Répondre en citant
La croissance économique en 2010 devrait progresser à un rythme inférieur à celui de 2009 pour s'établir entre 3% et 4%, en raison de "la contraction prévisible de la production agricole par rapport au niveau exceptionnel atteint en 2009", estime Bank Al Maghrib.







Dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion trimestrielle du Conseil de la banque, tenue mardi à Rabat, l'Institut d'émission souligne que les dernières données font ressortir la poursuite de l'amélioration de l'activité économique. 
Pourvu que la détérioration récente de la situation financière ne se propage pas davantage à la sphère réelle sur le plan international, le redressement des activités non agricoles devrait en effet se confirmer en 2010. 
"Sur l'ensemble de l'année 2010, le redressement des activités non agricoles devrait en effet se confirmer, indique Bank Al Maghrib. 

L'évolution de certains indicateurs de la conjoncture nationale au terme du premier trimestre 2010, avait confirmé la poursuite du redressement des activités non agricoles et la bonne tenue de l'agriculture. 



La croissance non agricole devrait s'accélérer en 2010 pour retrouver son rythme de croissance observé avant la crise. Pour ce qui est de l'activité hors agricole, le secteur minier a tiré profit de l'accroissement notable de la production et des exportations des phosphates et dérivés. Le secteur énergétique a poursuivi son redressement, comme en témoignent le raffermissement de la production et la consommation d'électricité en glissement annuel. Pour ce qui est du secteur du BTP, la reprise des ventes de ciment enregistrée au cours du mois de mars 2010 s'est raffermie au cours du mois d'avril pour clôturer les quatre premiers mois de l'année 2010 sur une évolution positive des ventes de ciment par rapport à la même période de l'année précédente. 



Quant à l'activité industrielle, les opérateurs du secteur manufacturier, interrogés dans le cadre de l'enquête de conjoncture réalisée par le HCP, anticipent une légère hausse de la production. Récemment encore, les conjoncturistes du ministère de l'Economie et des Finances avaient estimé que malgré un environnement international instable, certains clignotants de la texture nationale militent en faveur d'une reprise affirmée et confirmée au premier trimestre, au-delà des espérances qui en étaient attendues au regard du climat qui continue à régner chez les partenaires principaux de l'économie marocaine.



Dans cette configuration, il y a lieu toutefois de rappeler que la Banque mondiale a estimé que les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA) pourraient enregistrer une croissance susceptible d'atteindre les 4,4 % en 2010, stimulée par une absorption intérieure ainsi qu'une contribution positive de la demande extérieure. La reprise après la crise diffère d'un pays à un autre. Ceci varie selon les conditions initiales et de l'intensité des impacts véhiculés par trois circuits principaux à travers lesquels la crise financière mondiale a touché les économies de la région MENA : le secteur financier, les prix du pétrole et la balance des paiements ; reflétant l'impact sur le commerce, les envois de fonds et les flux d'investissements étrangers directs (IED). 


Les pays importateurs de pétrole ont ressenti l'impact de la crise à cause des effets secondaires de la crise sur le commerce, les envois de fonds et les flux d'investissements étrangers directs, ainsi leur reprise dépendra, de manière cruciale, de la reprise des marchés principaux, en particulier dans l'UE. La faible reprise attendue dans la zone euro affaiblira la croissance à court terme, en particulier la croissance des pays qui ont des liens étroits avec les marchés de l'UE. La croissance des pays importateurs de pétrole devrait décélérer de 4,5 % en 2010, après un modéré mais respectable rythme de 4,8% en 2009, tandis que les secteurs non pétroliers, tels que les services, sont restés relativement hésitants. Le commerce reprend, avec des revenus d'exportation des pays importateurs qui devraient augmenter de 7,7 % en 2010 après s'être contractés de 13 % en 2009. Les flux d'envois de fonds devraient croître de 1,3 % en 2010, bien que ce rythme soit plus lent que celui observé durant les années précédant la crise.




Stagnation des niveaux de vie


Les niveaux de vie dans la zone MENA stagnent, car la croissance des revenus n'a pas été suffisante étant donné la croissance élevée de la population dans la région. Des taux de chômage élevés, en particulier le chômage des jeunes, la faible participation de la main-d'œuvre féminine, et le secteur informel se sont traduits en taux d'emploi formels parmi les plus bas du monde. Les taux d'investissements privés n'ont pas augmenté, en conséquence, avec une orientation plus importante du marché et du secteur privé dans la plupart des pays de la région. Parmi les défis principaux à long terme, on trouve l'accès au financement, qui est très faible dans la région MENA, la concurrence, et l'environnement commercial non compétitif auquel sont confrontées les entreprises de la zone. Garantir l'accès au financement sans compromettre la stabilité financière sera un des défis les plus importants de la région, bien que les difficultés liées à des systèmes de réglementation faibles, à la gouvernance commerciale et à la dépendance excessive sur le système bancaire soient de grande ampleur.




Par Abdelali Boukhalef | LE MATIN



_________________


Jeu 17 Juin - 10:36 (2010)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 10:36 (2010)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Jeu 17 Juin - 10:36 (2010)
Auteur Message
nour


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2010
Messages: 29
Localisation: agadir

MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 17:47 (2010)    Sujet du message: Conjoncture en 2010:La croissance se situerait entre 3 et 4% Répondre en citant
merci lah ihfdek Okay Okay Okay

Jeu 17 Juin - 17:47 (2010)
Auteur Message
lolita 2010


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2009
Messages: 534
Localisation: rabat

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 16:30 (2010)    Sujet du message: Conjoncture en 2010:La croissance se situerait entre 3 et 4% Répondre en citant
merci infiniment ikram d abord Okay


_________________
mais il n est jamais trop tard pr bien faire


Ven 18 Juin - 16:30 (2010)
Auteur Message
tursonov


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 1 309
Localisation: ena rabat

MessagePosté le: Dim 20 Juin - 07:48 (2010)    Sujet du message: Conjoncture en 2010:La croissance se situerait entre 3 et 4% Répondre en citant
Okay
_________________
chaque nouveau né signifie que dieu n'est pas désespéré des hommes


Dim 20 Juin - 07:48 (2010)
Yahoo Messenger MSN
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10 (2016)    Sujet du message: Conjoncture en 2010:La croissance se situerait entre 3 et 4%
Aujourd’hui à 21:10 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » Préparation au concours d'entrée

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield