S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
Statut avancé: Peut-on relever le défi?

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » Futurs enarques » Préparation au concours d'entrée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ikram


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2009
Messages: 1 197
Localisation: neverland ;)

MessagePosté le: Sam 22 Mai - 11:58 (2010)    Sujet du message: Statut avancé: Peut-on relever le défi? Répondre en citant
Une année après l’octroi du statut avancé, le bilan reste mitigé. Et l’acquis devrait être consolidé. Une série de réformes s’impose au Maroc pour se conformer à l’acquis communautaire. Un challenge de taille mais qui mérite d’être relevé.


Plus que l’association, moins que l’adhésion


, c’est l’esprit qui anime les relations maroco-européennes depuis l’octroi du statut avancé. Ce statut est certes un acquis, mais il n’en demeure pas moins qu’il reste une série de défis à relever pour le consolider et en tirer profit. Car, un véritable partenariat repose sur la création d’une homogénéité entre les deux parties, non seulement au niveau réglementaire, mais également au niveau des valeurs et des principes. En effet, la réforme de la justice lancée par le Maroc arriverait-elle à donner plus de crédibilité à nos juridictions et plus de confiance aux investisseurs? Arriverons-nous à éradiquer la corruption et à promouvoir la transparence à tous les niveaux de l’administration? En gros, pourrons nous aller au-delà des beaux discours et mettre en place les vrais mécanismes pour se rapprocher des objectifs fixés par le statut avancé? Ceci est d’une importance capitale vu les engagements pris par le Maroc. Et tout faux pas aura pour effet de nuire à l’image du pays et le décrédibiliser vis-à-vis de ses partenaires. D’autant plus que l’octroi du statut avancé au Maroc a fait bien des jaloux dans la région, comme l’a souligné l’ambassadeur européen. Ainsi, le challenge est de taille, mais il mérite d’être relevé. Surtout que ce vaste chantier de partenariat ne se limite pas à une dimension économique, mais qui s’étend aux différents aspects des relations bilatérales. Concrètement, le Maroc pourra bénéficier à terme de «toutes les attributions des Etats membres sauf la participation aux institutions européennes.

Mais il peut participer aux travaux des agences et programmes de l’UE», explique Jawad Kerdoudi, président de l’Institut marocain des relations internationales. C’est pour cela que le Royaume est tenu «d’accélérer les réformes de son système politique pour partager les valeurs de démocratie, d’Etat de droit et de respect des droits de l’homme, qui sont celles de l’UE», ajoute Kerdoudi. Il s’agit également de continuer le chantier de la modernisation du pays à travers des réformes économiques et sociales. L’objectif étant de se rapprocher des normes et standards européens. Cette question de convergence réglementaire est d’une importance capitale pour la réalisation des objectifs du statut avancé. C’est pour cela que l’UE a demandé au Maroc de proposer un programme national de convergence, qu’elle va appuyer et financer. Concrètement, le Maroc devrait présenter une feuille de route des réformes sectorielles à entreprendre selon le rythme jugé opportun. Car il s’agit d’un processus de long terme, puisqu’il concerne l’équivalent de 70.000 pages de normes et de règles européennes à transposer dans la législation marocaine. Un grand défi pour une administration connue pour sa lenteur légendaire. Mais la mise en place de comités de suivi permettrait de rappeler les responsables marocains à l’ordre et les pousser à tenir leurs promesses. De plus, la présence du Maroc aux réunions des organismes européens aurait certainement un effet bienfaiteur.

Pour le moment, la première année de la mise en œuvre du statut avancé s’est soldée sur un bilan mitigé. Certains estimant que les résultats ont été en deçà des espérances alors que d’autres soutiennent le contraire. C’est le cas de l’ambassadeur de la Commission européenne au Maroc qui estime que «le bilan de la première année est satisfaisant, dans la mesure où nous avons réalisé des progrès réels dans le dialogue politique ainsi que dans la mise en œuvre du plan d’action défini». En effet, pour l’année 2009, l’UE a déboursé une somme de 205 millions d’euros répartis sur différents programmes d’appui au développement. Ce qui fait du Maroc le premier bénéficiaire du financement européen dans la région. Ces financements ont concerné les domaines de la santé (86 millions d’euros), l’éducation (93 millions), l’énergie (77 millions), ainsi que le soutien de l’application des recommandations de l’IER, du programme de mise en œuvre de l’accord d’association et la promotion des investissements et de l’export. Ces fonds européens sont destinés aux programmes de modernisation du pays, en mettant particulièrement l’accent sur la dimension sociale. D’ailleurs, «50% des fonds sont affectés au développement des secteurs sociaux comme la santé ou l’éducation», note Eneko Landaburu. Ceci traduit la vision européenne du libéralisme orientée vers «une économie sociale de marché, c’est-à-dire une économie libre, mais solidaire, avec des politiques sociales fortes», tient-il à préciser. 


Sur le plan politique, un cadre de coopération a été mis en place avec l’UE. Notamment à travers des échanges d’information en matière de sécurité, et le développement des relations avec le Conseil de l’Europe. Parallèlement, ont été mis en place des comités et des sous-comités Maroc-UE au sein desquels sont abordées diverses questions qui relèvent du statut avancé. De plus, un comité mixte de parlementaires a été instauré pour suivre les différentes activités politiques, économiques et sociales dans les relations maroco-européennes. Au niveau économique, la première année du statut avancé a été marquée par la signature d’un accord sur les produits agricoles et agroalimentaires. Les négociations de cet accord étaient certes «compliquées et difficiles, vu la sensibilité du secteur pour les deux parties. Mais, le résultat est un accord équilibré». Néanmoins, la ratification a été retardée à cause du changement des règles européennes suite à l’adoption du traité de Lisbonne. Celle-ci devrait avoir lieu dans un délai d’un an. Cependant, les négociations sur le secteur des services peinent à avancer. Pour l’ambassadeur européen, il s’agit surtout d’un problème de méthodologie. En effet, la méthode adoptée actuellement ne permet pas d’avancer selon le rythme voulu. D’où la nécessité d’opter pour une nouvelle méthodologie après une réunion prévue prochainement entre le ministre du Commerce extérieur marocain et le Haut commissaire européen au commerce. Ceci est d’une grande importance dans la mesure où les nouvelles négociations sectorielles ne pourraient démarrer qu’après la réalisation de progrès notables sur les dossiers en cours, dont le secteur des services.



 
Mohamed Ali MRABI/L'économiste Magazine

 
_________________


Sam 22 Mai - 11:58 (2010)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Sam 22 Mai - 11:58 (2010)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Sam 22 Mai - 11:58 (2010)
Auteur Message
nour


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2010
Messages: 29
Localisation: agadir

MessagePosté le: Jeu 27 Mai - 23:01 (2010)    Sujet du message: Statut avancé: Peut-on relever le défi? Répondre en citant
merci Okay Okay Okay

Jeu 27 Mai - 23:01 (2010)
Auteur Message
tursonov


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 1 309
Localisation: ena rabat

MessagePosté le: Dim 11 Juil - 16:42 (2010)    Sujet du message: Statut avancé: Peut-on relever le défi? Répondre en citant
Okay
_________________
chaque nouveau né signifie que dieu n'est pas désespéré des hommes


Dim 11 Juil - 16:42 (2010)
Yahoo Messenger MSN
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:29 (2016)    Sujet du message: Statut avancé: Peut-on relever le défi?
Aujourd’hui à 14:29 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » Préparation au concours d'entrée

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield