S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
Quelques réalités sur le taux de chômage au Maroc

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » le tronc commun » les matières du tronc commun » les exams » déja les exams
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abdelhakim


Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2009
Messages: 22
Localisation: Marrakech

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 22:00 (2009)    Sujet du message: Quelques réalités sur le taux de chômage au Maroc Répondre en citant
Volatilité des chiffres concernant le chômage au Maroc
Au deuxième trimestre 2006, (HCP) a crée la surprise en annonçant un taux de chômage de 7,7 %. Une performance surprenante d’autant plus que sur la même période le taux de chômage dans l’Union Européenne était de 8,5%. Janvier 2007, le même HCP estime cette fois-ci le taux de chômage 2006 à 9,7%, soit deux points en plus ! Entre temps le chiffre 7,7 a fait le tour des médias et été largement repris dans la presse.

Cette volatilité de la valeur de l’indicateur trouve son explication dans le fait que les chiffres communiqués sont bruts et sans corrections et ne tiennent pas compte des variations saisonnières.
La situation de l’emploi n’évolue pas d’une façon uniforme, en septembre par exemple les diplômés entrent massivement dans le marché de travail alors qu’en avril on ne note aucun mouvement particulier. Il ne sert à rien d’annoncer un taux de 7,7% qui sera vite révisé à la hausse un semestre plus tard.

Portons maintenant notre attention sur les chiffres officiels. Plus d’un emploi sur quatre (27,4%) est non rémunéré dont une grande part est répertoriée en tant qu’« emploi aide familiale ». Le monde rural quant à lui vit, depuis longtemps, le plein emploi : à 3,7¨% le taux de chômage fait rêver et tire le taux global largement vers le bas masquant dramatiquement les 25,70% des diplômés chômeurs du monde urbain
Mieux encore, un regard sur l’historique du taux de chômage rural montre que même en année de sécheresse extrême nos campagnards continue à vivre le plein d’emploi ! De quoi faire douter les plus volontaristes.

Une structure duale formel/informel à assumer
Bien qu’il n’existe aucun chiffre précis, le secteur informel est parmi les premiers employeurs du pays. On en viendrait ainsi au paradoxe suivant : l’Etat lutte contre les contrebandiers, les marchands ambulants, les cultivateurs du cannabis, les hackers de Derb Ghalef et les détaillants de cigarettes … et que sait-on encore. Or, au moment du calcul du taux de chômage, les analystes considèrent ces populations comme travailleuses, répertoriées en tant que tel, et reconnaissent de fait ces emplois et professions .
en suivant une certaine logique économique et bien que ces emplois échappent à la taxation et freinent certains investissements, ils créent quand bien même de la richesse et des revenus et injectent des flux financiers dans le circuit économique. Or l’Etat ne saurait s’attribuer le mérite de ces créations, qu’il renie par ailleurs, en les incluant implicitement et d’une façon quasi clandestine dans les chiffres officiels.

« Le taux de chômage, comme il est présenté, biaise les tableaux de bord pour les décideurs politiques et économiques. Un taux global n’est pas pertinent» Ce sont les mots d’un grand connaisseur de la situation de l’emploi : Jamal Belahrach PDG Manpower Maroc

Eclaircissements du Haut Commissariat au Plan
Ces informations sont basés sur l’enquête nationale sur l’emploi réalisée annuellement par le HCP et qui a pour principal objectif le suivi de l’évolution de ce phénomène.

Ainsi, selon les dernières normes statistiques internationales (1988) du BIT, la population active employée comprend toutes les personnes participant à la production de biens et services, ne serait-ce que pour une heure, durant une courte période de référence (une journée ou une semaine). Il s’agit donc d’un concept large qui englobe tous les types d’emplois, y compris le travail occasionnel, le travail à temps partiel et toutes les formes d’emplois irréguliers.
La population en chômage est constituée, quant à elle, de toutes les personnes en âge d’activité, non pourvues d’un emploi mais qui cherchent à travailler et sont disponibles pour un travail.

La résolution laisse aux pays le choix entre une définition utilisant la notion de recherche dans un sens strict (cas adapté aux pays développés) et une définition qui permet d’inclure aussi parmi les chômeurs les personnes découragées par la recherche active (cas adapté à la réalité des pays en voie de développement dont le Maroc).

Concernant l’évolution récente du taux de chômage
- Le bas niveau du taux de chômage dans les campagnes s’explique, entre autres, par l’étroitesse du marché du travail qui fait que le chômage des ruraux s’exprime en partie au niveau des villes et par le fait que le sous emploi est la forme la plus répandue de la sous-utilisation de la main d’œuvre au niveau de ce milieu.
- L’enquête est menée auprès des ménages et non auprès des unités de production et de ce fait, elle s’intéresse à l’activité économique dans son ensemble quelle soit formelle ou informelle, légale ou illégale.
- Les informations sont diffusées à un niveau désagrégé permettant une meilleure compréhension du fonctionnement du marché du travail. A ce niveau, signalons que l’utilisateur doit faire attention aux concepts, classifications, niveau d’agrégation, période de référence, relatives aux informations diffusées .Ce qui lui permettrait d’éviter de tomber dans des erreurs d’interprétation qui cherche à comparer le taux trimestriel au taux annuel et qui confond le secteur du BTP avec l’Habitat, le secteur des services avec le tourisme et le secteur informel avec les activités illégales.
_________________
salamo 3alaykom les amis.


Jeu 26 Fév - 22:00 (2009)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 22:00 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Jeu 26 Fév - 22:00 (2009)
Auteur Message
R.MARBOUH


Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 780
Localisation: KENITRA

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 22:04 (2009)    Sujet du message: Quelques réalités sur le taux de chômage au Maroc Répondre en citant
merci au nom de tt le groupe

Jeu 26 Fév - 22:04 (2009)
Auteur Message
ilham


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 83
Localisation: temara

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 22:55 (2009)    Sujet du message: salam Répondre en citant
merci bcp pr ces précieuses informations.thank you

Jeu 26 Fév - 22:55 (2009)
Auteur Message
Abdelhakim


Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2009
Messages: 22
Localisation: Marrakech

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 22:57 (2009)    Sujet du message: Quelques réalités sur le taux de chômage au Maroc Répondre en citant
merci à vous également pour vous précieuses participations
bon courage

_________________
salamo 3alaykom les amis.


Ven 27 Fév - 22:57 (2009)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:57 (2016)    Sujet du message: Quelques réalités sur le taux de chômage au Maroc
Aujourd’hui à 05:57 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » déja les exams

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield