S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 


 ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 
la France et les "cleantech"

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » L'actualité » Actualité Internationale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tursonov


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 1 309
Localisation: ena rabat

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 10:45 (2009)    Sujet du message: la France et les "cleantech" Répondre en citant
La France et les "cleantech" :


Face à la crise écologique, et en particulier face au défi du changement climatique, objet ce mois-ci du sommet de Copenhague, les cleantech (technologies propres) représentent un secteur économique en plein essor: 1 370 milliards de dollars par an actuellement (soit davantage que les industries aéronautique et chimique cumulées, à l'échelle mondiale, selon une étude OIT-Pnue-Worldwatch Institute publiée en 2008), avec une perspective de doublement d'ici à 2020. Or, pour l'heure, la France n'est pas bien positionnée pour tirer parti de l'essor de ces marchés.

Au sein des technologies propres, la spécialisation industrielle de la France apparaît tout d'abord datée. Elle est, certes, leader sur l'eau et les déchets, mais il s'agit là de secteurs mûrs à croissance lente. A l'inverse, elle est peu positionnée sur les "nouvelles" technologies de l'environnement, appelées à des croissances beaucoup plus fortes: les différentes formes d'énergies renouvelables, les technologies de stockage de l'énergie, les véhicules décarbonés, etc.

Aucun grand groupe français n'est par exemple présent de façon significative dans l'éolien, le photovoltaïque ou la pile à combustible. Les éco-entreprises françaises sont spécialisées dans les technologies curatives et non dans les technologies préventives, pourtant les plus intéressantes du point de vue environnemental et économique. A l'export, les marchés des éco-entreprises françaises sont essentiellement européens. Or, il s'agit là de marchés certes tirés par la réglementation, mais en partie mûrs et donc de renouvellement, plus que d'expansion forte.

Le soutien des pouvoirs publics aux technologies propres apparaît également insuffisamment moteur et peu structuré. Or, le rôle de l'Etat est important dans ce domaine, car il s'agit d'un marché très dépendant de la commande publique et des évolutions réglementaires. Enfin, la part du capital-investissement s'orientant vers les cleantech demeure très faible dans l'Hexagone. Aux Etats-Unis, le montant de capital-risque mobilisable dans ce secteur représentait 5,6 milliards de dollars et 19% du total du capital-risque investi en 2008.

Avec 120 millions d'euros seulement cette même année, la France était nettement distancée, non seulement au sein de l'Union par l'Allemagne (383 millions d'euros) et le Royaume-Uni (347 milions d'euros), mais aussi, en dehors, par Israël (247 millions d'euros), l'Inde (277 millions d'euros) et la Chine (430 millions d'euros), selon le Cleantech Network. Il est plus qu'urgent que la France élabore une véritable stratégie industrielle dans ce secteur.

_________________
chaque nouveau né signifie que dieu n'est pas désespéré des hommes


Sam 19 Déc - 10:45 (2009)
Yahoo Messenger MSN
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Sam 19 Déc - 10:45 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Sam 19 Déc - 10:45 (2009)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   ENA2008 Index du Forum » Actualité Internationale

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield